Le speed-ball
Histoire, règles & matériel

Le Speed-ball est un sport de raquettes se pratiquant autour d’un mât, sur lequel la balle est fixée au bout d’un fil de nylon. Le Speed-ball est connu pour la pratique en loisir, dans des centres de vacances et animations d’été principalement mais il existe aussi une pratique en compétition. Sport accessible, aussi bien par les adultes que par les enfants, mais également pratiqué dans le cadre du handicap, on prône le Speed-ball pour ses valeurs de partage et de convivialité. Enfin on reconnaît à ce sport de raquette, un travail de coordination, un engagement musculaire complet : jambes et bras notamment, mais aussi le développement de la condition physique car il peut très bien demander un effort intense et prolongé.

Imprimer ce guide

La naissance du speed-ball

C’est en 1961, en Egypte que le Speed-ball prend naissance inspiré par le Tether ball (d’origine nord-américain, règles de 1909 très proche du Speed-ball). En effet recherchant un moyen d’exercer les joueurs de tennis débutants, Mohamed Lofti crée le Speed-ball. Le jeu permet alors aux plus petits de travailler leur précision et leur vision de balle, avant d’accéder aux courts de tennis.

Déroulement et règles du speed-ball

Le Speed-ball peut se jouer de plusieurs façons : seul (super solo), à deux (match simple), à quatre (match double), ou en relais.

Le super solo

Le super solo est la variante du Speed-ball à un joueur.

L’objectif pour celui-ci est de réaliser le plus grand nombre de frappes possible à travers 4 mouvements différents, pendant un laps de temps déterminé. Pour les jeunes de moins de 15 ans la période durera 30 secondes, pour le reste des catégories on ira jusqu'à une minute.

Les 4 mouvements sont les suivants :

  • Main droite : frappe alternée entre coup droit et revers
  • Main gauche : frappe alternée entre coup droit et revers
  • Deux mains coup droit : le joueur tient une raquette dans chaque main et frappe alternativement coup droit main droite puis main gauche.
  • Deux mains coup revers : le joueur tient une raquette dans chaque main et frappe alternativement revers main droite puis main gauche.

Le simple

Le simple oppose deux joueurs dans plusieurs manches de dix points.

Pour marquer il s’agit de faire passer la balle deux fois dans le camp adverse, sans que le joueur en face puisse la toucher. Chacun leur tour, les joueurs frappent et changent alors le sens de rotation de la balle. Le service est alterné, quel que soit le gagnant du point. Une manche se joue en 10 points. Le premier joueur ayant remporté deux manches gagne le match. Pour les seniors hommes, la partie se joue en 3 manches.

Le double

Le double, comme au tennis, oppose deux équipes de deux joueurs.

Dans chaque équipe, chaque joueur sert et frappe la balle de manière alternée. Les règles de score et autres règles générales, sont les mêmes que celles du simple.

Le relais

De façon chronométrée, l’équipe mixte de 4 joueurs (2 garçons et 2 filles) va effectuer les 4 mouvements (mais droite, main gauche, 2 raquettes coup droit, 2 raquettes revers) de la façon suivante : le premier joueur fait le premier mouvement pendant 30 secondes, le second joueur fera pendant 30 secondes le second mouvement, etc. Au total des 2 minutes, on compte le nombre de frappes effectuées.

À savoir

En France, c'est la Fédération Française du Sports pour Tous qui organise l’ensemble des compétitions de Speed-ball. Cependant il existe une Association Française pour le Développement du Speed-Ball (A.F.D.S.B.) créée en 2010, qui récence l’ensemble des informations pratiques et utiles sur la discipline.

Vidéo de présentation du speed-ball

Matériel nécessaire à la pratique du speed-ball

Ces deux derniers sont habituellement livrés en kit de speed-ball.

Résistant et facilement transportable, vous pourrez installer votre ensemble Speed-ball rapidement et sur toutes les surfaces : sable, gazon, goudron, gymnase, ...